Des manifestants néo-zélandais bloquent le QG de Ballance
60b370e81e0b8_1622248568771_truck

Hier, 40 manifestant·e·s ont dressé un barrage routier à l'entrée de Ballance Agri-Nutrients en Nouvelle-Zélande, premier importateur de minerais de la zone de conflit du Sahara Occidental.

17 septembre 2021

Le 29 mai 2021, un groupe de manifestant·e·s s'est enchaîné à l'entrée du siège de la société néo-zélandaise Ballance Agri-Nutrients à Tauranga.

C’est la plus impliquée des sociétés qui achètent à une compagnie nationale marocaine le minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé.

Seule une filiale de l'exportateur marocain basée en Inde importe un plus grand volume de minerai que Ballance Agri-Nutrients, ce qui est démontré dans notre rapport P pour Pillage 2021.

Les manifestant·e·s tenaient également des pancartes indiquant « Du sang sur vos mains, Ballance » ou « Interdisez le phosphate ensanglanté ». Dans une semaine, une nouvelle cargaison de minerais va arriver au port de Tauranga.

« Le peuple du Sahara Occidental est victime de la guerre marocaine, que Ballance finance directement », a déclaré hier Josie Butler, la porte-parole de Solidarité Aotearoa Sahara Occidental au site d’information néo-zélandais Stuff.

 

Selon Stuff, Butler déclare que Ballance doit s'entretenir avec des représentants du Sahara Occidental.

Le journal cite Butler : « la manifestation a pris fin après que le PDG de Ballance, Mark Wynne, aurait garanti aux manifestants que ce dernier rencontrerait le représentant néo-zélandais du Polisario ». Cependant, la société a par la suite nié cela, déclarant à Stuff que Ballance était « une société commerciale, pas une organisation politique ».

Western Sahara Resource Watch tente depuis plusieurs années d'amener Ballance Agri-Nutrients à répondre aux questions relatives aux aspects juridiques et éthiques de son commerce avec la puissance occupante du Sahara Occidental. Notre dernier courrier a été envoyé le 7 mars 2021. L'entreprise n'a pas répondu.

 

Le navire IVS Crison Creek a quitté le Sahara Occidental le 19 avril 2021, et doit arriver au Port de Tauranga tôt le matin du 6 juin 2021.

 

Actualités

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

13 avril 2021

Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara

Alors que d'autres entreprises à l'échelle internationale ont réussi à trouver d'autres sources de phosphate - et malgré une demande du gouvernement néo-zélandais de faire la même chose - l'industrie des engrais kiwis ne semble pas disposée à abandonner ses importations en provenance du Sahara Occidental occupé.

09 mai 2020

Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara

Les exportations de minerais de phosphate du Sahara Occidental occupé n'ont jamais été aussi faibles qu'en 2019. Cela est révélé dans le nouveau rapport WSRW P pour Pillage, publié aujourd'hui, 24 février 2020.

24 février 2020

Nouveau rapport sur l'industrie du phosphate du Sahara Occidental

En 2018, le Maroc a expédié 1,93 million de tonnes de phosphate du Sahara Occidental occupé, d'une valeur estimée à 164 millions de dollars. Trouvez dans le rapport tout ce que vous devez savoir sur les volumes, les valeurs, les navires et les clients.

08 avril 2019