Parole d'eurodéputés : l'UE doit mettre en garde Enel et Siemens

19 membres du Parlement européen ont aujourd'hui exhorté l'UE à alerter les deux sociétés Enel et Siemens du risque juridique et éthique qu'elles courent en s'associant avec le Maroc pour des opérations sur des terres occupées.

13 novembre 2020

"L'UE doit avertir les entreprises européennes telles que Siemens ou Enel des lourds risques juridiques et moraux à faire des affaires avec un occupant illégal", ont déclaré 19 membres du Parlement européen dans un éditorial publié aujourd'hui dans EU Observer.

Le groupe, composé d'eurodéputés de plusieurs groupes politiques, a souligné qu'"il est grand temps que l'UE passe d'un acteur voyou à un modèle et rassemble toute sa force collective et sa créativité pour garantir une solution juste et durable au conflit, par la tenue du référendum d'autodétermination promis depuis longtemps."

Le collectif a spécialement noté que "l'assistance de coopération de l'UE au Maroc doit cesser de soutenir l'implantation d'une occupation illégale et de financer des logements et des emplois pour les colons marocains (un crime de guerre au sens du Statut de Rome de la Cour pénale internationale). Les biens produits dans le territoire sahraoui occupé doivent cesser d'entrer sur le marché européen comme certifié par et produit au Maroc, contre le consentement du peuple sahraoui."

Les signataires de l'éditorial sont : Margrete Aken, Leila Chaibi, Giorgos Georgiou, Klemen Groselj, Francisco Guerreiro, José Gusmão, Jytte Guteland, Evin Incir, Marisa Matias, María Eugenia Rodríguez Palop, Manu Pineda, Sira Rego, Andreas Schieder, Joachim Schuster, Tineke Strik, Migual Urbán, Ernest Urtasun, Idoia Villanueva et Nikolaj Villumsen.

Actualités

L'énergie éolienne marocaine au Sahara Occidental occupé passerait 40%

D'autres fermes éoliennes sont prévues au Sahara Occidental occupé, et toutes sont dans le portefeuille de la compagnie du monarque marocain NAREVA.
03 novembre 2017

Le peuple que Siemens refuse d'entendre

Le 6 novembre 2016, des réfugiés du Sahara Occidental ont organisé une manifestation contre les compagnies d'énergie Siemens et Enel. Les deux entreprises refusent de suivre les recommandations des Nations unies visant à obtenir le consentement sahraoui à la construction d’éoliennes pour le Maroc sur les territoires occupés.
08 novembre 2016

Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

02 novembre 2016

Siemens et Enel vont construire des parcs éoliens sur terres occupées

La compagnie germano-danoise Siemens Wind Power et de l'italien Enel Green Power ont remporté l'appel d'offres pour la construction de cinq parcs éoliens au Maroc. Néanmoins, deux des parcs prévus sont situés à l'extérieur du Maroc, et à l'intérieur Sahara Occidental occupé. WSRW leur avait déconseillé de prendre part à l'appel d'offres.

17 décembre 2015