Une cargaison mystère de phosphate pour les USA
60f58b1d01ba2_amis ace

Pour la première fois en trois ans, un navire chargé de phosphate navigue du Sahara Occidental vers les États-Unis.

Mise à jour 04/08/21 : le navire était pour Innophos au Mexico, et non pour les USA.

20 juillet 2021

Le 17 juillet 2021, le vraquier Amis Ace a quitté le Sahara Occidental avec une cargaison de minerai de phosphate, destination : les États-Unis.

Le navire a passé les îles Canaries et se dirige actuellement vers l'État de Virginie sur la côte est des États-Unis.

Le navire a informé qu'il se dirigeait vers Mobjack Bay, en Virginie, où il devrait arriver le 2 août. Western Sahara Resource Watch (WSRW) doute que ce port soit la destination finale de la cargaison. Mobjack Bay est une marina pour yachts et ne reçoit pas de gros cargos. La cargaison sera très probablement destinée à un plus grand port industriel à proximité.

WSRW n'a pas encore identifié l'importateur de la cargaison.

Il s'agit de la première exportation de minerai de phosphate du Sahara Occidental vers les États-Unis depuis août 2018. Deux grands acteurs de l’engrais sur le marché américain ont cessé d'importer du territoire illégalement occupé pour des questions de respect de droits humains, combinées avec de fortes pressions de leurs propriétaires :

  • En 2010, la compagnie américaine Mosaic annonçait l'arrêt des importations en provenance du territoire, après avoir été cliente de la mine de Bou Craa pendant plusieurs années, « en raison des inquiétudes internationales généralisées concernant les droits du peuple sahraoui dans cette région ».
  • En 2018, la société canadienne Nutrien a arrêté ses importations aux États-Unis. Son plus gros client, le new-yorkais Innophos Holdings, a annoncé en 2018 qu'il cesserait d'acheter des produits de l'usine Nutrien de Baton Rouge, en Louisiane, « dans le cadre de l'engagement d'Innophos envers la responsabilité sociale globale et la bonne gestion de l'entreprise ».


Depuis l'arrêt des importations nord-américaines en décembre 2018, les exportations marocaines de minerai de phosphate du territoire occupé ont chuté à la moitié du volume des dernières décennies, selon les recherches de WSRW.

Pour en lire plus sur le pillage du phosphate, suivez ce lien.

Amis Ace (numéro IMO 9552989) a un port en lourd de 60 830 tonnes et bat pavillon Panama. Il fait partie de la même flotte que le gazier Joseph Wisdom, qui en juillet 2021 a transporté du gaz des USA vers le Sahara Occidental, une nouveauté de 2021.

La grosse cargaison arrive à un moment politiquement intéressant dans un bras de fer entre les États-Unis et le Maroc.

Le 11 mars 2021, à la demande de Mosaic (susmentionnée), la Commission du commerce international des États-Unis (USITC) a déterminé que l'industrie américaine est « sensiblement lésée en raison des importations d'engrais phosphatés en provenance du Maroc et de Russie », car ces produits sont « subventionnés par les gouvernements de ces pays ».

La décision s'applique aux produits des codes SH 3103 et 3105, qui sont tous deux des produits d'engrais transformés, et non au minerai de phosphate lui-même, la matière première non transformée exportée d'El Aaiún. L'USITC a fait un rapport sur la question, daté de mars 2021.

Le gouvernement américain a prévenu qu'il imposerait un droit sur les engrais phosphatés du Maroc et de la Russie, et l'OCP a déposé un recours en réponse à la décision.

Les importations du minerai phosphaté du Sahara Occidental (ou de tout autre pays) n'ont jamais été soumises à des taxes d'importation aux États-Unis.

Les produits transformés sont exportés depuis des ports marocains, comme Jorf Lasfar, un port que l'Amis Ace a visité peu avant de prendre en charge sa cargaison à El Aaiún.

Lors de son séjour à l'embarcadère du terminal des phosphates de Bou Craa - du 16 juillet à 08h27 au 17 juillet à 19h19, le tirant d'eau de l'Amis Ace est passé de 6,2 à 11,8 mètres - suggérant qu'il était presque entièrement chargé. Le tirant d'eau maximal du navire (la distance entre la mer et le fond du navire) est de 12,8 mètres.

Juste avant son séjour dans les eaux sahraouies, le navire était ancré dans le port de Las Palmas, du 9 juillet à 16h13 au 10 juillet à 02h04, probablement pour le ravitaillement.


 

L'histoire et la fin des importations américaines des phosphates de la zone de conflit du Sahara Occidental.

  • 1980 La société Arcadian Corp, basée à Geismar, en Louisiane, commence à importer du minerai de phosphate. L'usine transforme le minerai du Sahara Occidental occupé en acide phosphorique.
  • 1996. Arcadian est acquis par la société canadienne PotashCorp.
  • 2001-2010. La société américaine d'engrais Mosaic importe 15 cargaisons pour son usine de Tampa, en Floride. En 2010, Mosaic annonce qu'elle a décidé d'arrêter toute nouvelle importation.
  • Début des années 2000. Le commerce est découvert et les investisseurs internationaux commencent à soulever la question avec PotashCorp. L'importateur est mis sur la liste noire pour le comportement contraire à l'éthique de nombreux investisseurs, en particulier en Europe. PotashCorp répond en émettant des déclarations controversées défendant le commerce.
  • 2013. Agrium, le concurrent canadien de PotashCorp, annonce un accord commercial avec OCP. À partir de ce moment-là, Agrium importe beaucoup à Vancouver, au Canada. Agrium reçoit rapidement les critiques de la communauté des investisseurs.
  • 2017. Un navire à destination de Agrium, à Vancouver, est arrêté dans le canal de Panama parce qu'il transporte du phosphate provenant du Sahara Occidental.
  • De 2013 à 2018, Agrium et PotashCorp représentent 50% de tous les achats mondiaux de phosphate de Sahara Occidental.
  • 2 janvier 2018. Agrium et PotashCorp fusionnent dans une société plus grande, Nutrien.
  • 25 janvier 2018. La nouvelle direction de Nutrien annonce qu'elle n'importera plus à Vancouver, dans l'usine autrefois contrôlée par Agrium. La direction déclare qu’elle annoncera ses intentions avec les importations de "PotashCorp" à Geismar, en Louisiane, "certainement au milieu de l’année".
  • 15 juin 2018. Nutrien déclare à Business and Human Rights Resource Center qu'"une décision sur la nécessité d'importer des minerais pour cette installation est attendue après un examen des besoins de nos clients finaux, qui devraient être prise avant l'automne cette année" .
  • 2 juillet 2018. Innophos Holding, la société de Louisiane qui achète le produit final de l’usine "PotashCorp" de Nutrien à Geismar, annonce qu’elle n’achètera plus ce produit, en invoquant des raisons de responsabilité.
  • 1er août 2018. PotashCorp annonce la fermeture de son usine de Geismar. C’est la fin de l’implication de PotashCorp, et donc de Nutrien. Les exportations du Sahara Occidental vers les Amériques ont alors complètement cessé.
  • 17 juillet 2021. Le vraquier Amis Ace quitte le Sahara Occidental occupé en direction de la Virginie. Importateur inconnu. Cette cargaison est la première à destination des États-Unis depuis août 2018.
Actualités

Innophos importe massivement du Sahara Occidental occupé

Les importations mexicaines de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé se succèdent. De nouvelles images du Mexique montrent aujourd'hui un deuxième navire en train de décharger - alors qu'un troisième est en route.

05 septembre 2021

Cargaison mystère pour Innophos - Mexique, et non pour les Usa

Le vraquier Amis Ace est allé au Mexique, et non aux États-Unis comme il l'avait indiqué. Voir des images récentes du Mexique.

04 août 2021

Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit

Des camions de la société américaine Caterpillar transportent du minerai de phosphate au Sahara Occidental occupé.

09 mai 2020

Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara

Les exportations de minerais de phosphate du Sahara Occidental occupé n'ont jamais été aussi faibles qu'en 2019. Cela est révélé dans le nouveau rapport WSRW P pour Pillage, publié aujourd'hui, 24 février 2020.

24 février 2020