Une Cie minière de Melbourne signe un accord sur les terres occupées
632043d86d6b6_Ellipsis_2022

Une petite compagnie australienne, nouvelle et inconnue, prétend avoir acquis une licence minière au Sahara Occidental occupé.

26 septembre 2022

Photo ci-dessus : Ellipsis Mining a été enregistrée pour la première fois depuis le bâtiment résidentiel à gauche. WSRW s'est rendu sur les lieux. Il n'y a aucun signe de l'entreprise sur la porte d'entrée.

Une petite compagnie nouvellement enregistrée et totalement inconnue a obtenu une licence minière controversée au Sahara Occidental occupé. La société minière a été créée l'année dernière par Clayton Cross, un "entrepreneur en série" [ou téléchargement], dans un immeuble résidentiel de Melbourne, en Australie.

Les recherches Web sur la société, Ellipsis Mining, ne produisent pratiquement aucun résultat. Il n'a pas été possible d'identifier d'autres projets menés par l'entreprise. L'entreprise n'a pas de canaux de médias sociaux. Il n'a été possible de trouver aucune trace de la licence au Sahara Occidental sur aucun site Web, y compris du gouvernement marocain, sauf sur la page de la société elle-même (ou téléchargez ici, ici et ici).

L'adresse actuelle de la société, selon le site Web d'Ellipsis, est un immeuble résidentiel situé au 35 Chestnut St, Cremorne, Victoria 3121, Australie. Tout comme dans le cas de l'adresse utilisée pour l'enregistrement de l'entreprise, il n'y a aucun signe visible d'Ellipsis Mining présent à cette adresse.

Ellipsis note que le permis d'exploration couvre "la grande région d'Aghracha dans le sud du Maroc pour le vanadium et les éléments rares". Il note également à tort que la zone du permis est "dans la région du Sahara, à environ 140 kilomètres au sud-est de Dakhla" et qu'elle a un "grand potentiel de fer (ainsi que de titane et de vanadium), très avantageux en raison de son accès facile et de la proximité des infrastructures de base et des administrations".

Il faut rappeler que l'ONU, les tribunaux internationaux et le gouvernement australien ne qualifient le Sahara Occidental ni de "région du Sahara", ni de partie du Maroc. Le territoire a des frontières internationales distinctes et est séparé du Maroc. La moitié du peuple du territoire a fui suite à l'invasion marocaine illégale. Le territoire sous occupation obtient le score le plus bas au monde dans le classement des libertés politiques.

WSRW a auparavant publié sur les programmes miniers marocains dans le territoire occupé. En 2020, l'Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc, l'ONHYM, a publié une brochure commerciale concernant les possibilités d'un même permis "Aghracha". Un document de promotion de l'ONHYM de 2021 [ou à télécharger] mentionne également le domaine. En 2011 déjà, étaient publiées des images de l'exploration de l'ONHYM à Aghracha. L'emplacement semble être proche ou à l'endroit où l'ONHYM a prévu de creuser des tranchées dans les appels d'offres en 2021 et 2022. La zone se trouve dans les sections les plus au nord de ces cartes dessinées par WSRW.

WSRW a contacté la société le 20 septembre via australia@ellipsis.com.au et clayton@crossconsult.com. Les deux courriels ont été rejetés. WSRW a contacté avec le standard de l'entreprise le 23 septembre 2022 et a laissé un message, mais n'a pas été appelé par la direction de l'entreprise.

Le mouvement de libération nationale du Sahara Occidental, le Polisario, s'est déjà opposé à l'accord controversé. Le 7 septembre 2022, le Polisario a écrit à Ellipsis. Western Sahara Resource Watch a obtenu une copie de la correspondance. La lettre appelle la compagnie "à cesser ses activités au Sahara Occidental et en ce qui concerne le Sahara Occidental" et souligne qu'"une licence de reconnaissance et de développement serait en elle-même lettre morte, impossible à être échangée ou utilisée à des fins de financement".

Ellipsis Mining Pty Ltd a été enregistrée en juillet 2021 à l'adresse 843 Drummond St., Carlton North Vic 3054, Australie, par Clayton Cross, né en 1968, qui est enregistré à la fois en tant que directeur et secrétaire. Il est enregistré en tant que seul actionnaire, détenant 10 millions d'actions ordinaires, d'une valeur totale de 100 000 dollars australiens. Cross apparaît également comme fondateur d'autres petites entreprises, telles que Magnesium Mining et Grafene et Predikkta.

Le même directeur est à l'origine de l'enregistrement du domaine du site Web d'Ellipsis Mining et de la mise en service du profil graphique de l'entreprise. Un résultat de recherche sur le mot "Aghracha" a été indexé par Google sur le site Web de la société dès le 20 juin 2021, un mois avant que la société ne soit enregistrée auprès de la Commission australienne des valeurs mobilières et des investissements.

Deux personnes apparaissent dans "l'équipe" d'Ellipsis : Clayton Cross et John Canaris. Ce dernier est décrit comme "un géologue d'exploration et un cadre minier avec plus de 30 ans d'expérience dans l'industrie australienne des ressources".

Voir également les dossiers de la société Ellipsis de la Commission australienne des valeurs mobilières et des investissements : demande d'enregistrement du 27 juillet 2021, certificat d'enregistrement du 27 juillet 2021, extrait des rôles et des relations du 8 septembre 2022, informations actuelles et historiques sur la société, 08 septembre 2022.

Puisque vous êtes là....
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais. Nous travaillons de manière totalement indépendante et dans une large mesure bénévolement. Notre travail demande du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous pensons que c'est important - et nous espérons que vous aussi. Nous recherchons davantage de donateurs mensuels pour soutenir notre travail. Si vous donnez 3 €, 5 €, 8 € par mois… ou ce que vous pouvez – l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Vous pouvez rapidement établir un don mensuel à WSRW en suivant ce lien.

Actualités

Des réfugiés contre Incitec Pivot pour son achat de minerai pillé

Un groupe de réfugiés sahraouis a manifesté hier contre la société australienne Incitec Pivot. L'entreprise a acheté au gouvernement d'occupation une cargaison de minerais de phosphate provenant d'une mine située sur leurs terres, une zone en conflit.

13 octobre 2022

Incitec confirme son achat d'une cargaison de minerais sahraouis

La société australienne Incitec Pivot a confirmé être l'acquéreur d'une cargaison de minerai de phosphate du Sahara Occidental que le gouvernement marocain a exporté illégalement hors du territoire occupé.

27 septembre 2022

Nouvelle probable cargaison pour Incitec Pivot

L'Australie devrait recevoir sa première cargaison controversée de phosphate du Sahara Occidental occupé, 6 ans après.

23 septembre 2022

D'autres faux suite à l'audit de Davidson & Company

Même après une intervention probable du régulateur canadien du cabinet d'experts-comptables, la société minière Metalex continue d'afficher dans des rapports audités par Davidson & Company, des informations erronées à propos de ses licences situées sur les terres occupées.

09 septembre 2022