La Cour européenne exclut le Sahara Occidental de l'accord UE-Maroc
cjeu_building.jpg

La Cour suprême de l'Union européenne, a, ce matin, conclu que l'accord commercial de l'UE avec le Maroc ne peut pas être mis en œuvre au Sahara Occidental.
Mis à jour le: 21.12 - 2016 16:04Imprimez cette page    
La Cour de justice de l'UE a rendu aujourd'hui son dernier mot sur la question d'un accord de libre-échange UE-Maroc, signé en 2012.

L’information était sur le site Web de la cour à 10h30 ce matin. Le jugement est publié ici.

La décision est claire. L'accord commercial ne peut pas être mis en œuvre au Sahara Occidental, qui se situe en dehors des frontières internationales du Maroc. Toutefois, le tribunal ne s'y arrête pas. Dans sa décision, le jugement va encore plus loin, il remonte jusqu’ à l'accord d’Association de 2000 qui encadre les relations UE-Maroc. Cet accord, déclare la cour, n’est de même pas applicable au Sahara Occidental. Le raisonnement suit la ligne des arguments l’avocat général de la cour qui en septembre 2016 est arrivé à la même conclusion. Le tribunal va donc encore plus loin que le jugement initial de 2015.

« Il n’apparait pas que ce peuple ait consenti à ce que l’accord soit appliqué au Sahara occidental », a déclaré le tribunal dans son communiqué de presse.

Les étapes jusqu’à l’arrêt du 21 décembre 2016

Mars 2000 : L'accord d’Association UE-Maroc entre en vigueur. Une zone de libre-échange est créée qui libéralise les échanges des marchandises dans les deux sens.

Octobre 2005 : Le Conseil donne à la Commission européenne le mandat de négocier la libéralisation du commerce pour l'agriculture et de la pêche.

Octobre 2012 : L'ALE est élargi pour inclure des mesures réciproques de libéralisation des produits agricoles, produits agricoles transformés, les poissons et produits de la pêche.

Novembre 2012 : le mouvement de libération du Sahara Occidental, le Front Polisario, intente une action contre le Conseil de l'Union Européenne, appelant à l'annulation de l'extension 2012 de l'ALE.

Décembre 2015 : Le Tribunal statue à l'annulation partielle de l'accord de libre-échange dans la mesure où il couvre le Sahara Occidental.

Février 2016 : le Conseil fait appel de la décision du Tribunal.

Septembre 2016 : L'avocat général de la Cour européenne conclut dans que « ni l'accord d’Association UE-Maroc, ni l'Accord UE-Maroc sur la libéralisation du commerce des produits agricoles et de la pêche ne sont applicables au Sahara Occidental.

21 Décembre 2016 : La Cour de justice de l'UE, en général, confirme dans son dernier jugement l'argumentation de l'avocat général, annule le jugement initial de décembre 2015, et souligne que le Sahara Occidental est exclu de l'application des accords de 2000 et de 2012.
« C’est une merveilleuse victoire pour le peuple sahraoui et pour ceux qui prônent le respect du droit international au Sahara Occidental. Tous les États de l'UE, qui depuis tant d'années ont plaidé pour le respect du droit international sur le territoire sont maintenant dans leur droit. L'UE doit maintenant respecter le droit dans ses relations avec le Maroc, et ne pas mettre d’obstacles au processus de paix de l'ONU au Sahara Occidental, qui est le souhait du principal allié du Maroc, la France », a déclaré Erik Hagen de Western Sahara Resource Watch.

La décision suit l’appel de l'UE d'un jugement rendu par le Tribunal de la Cour de justice de l'UE le 10 décembre 2015. Voir la chronologie complète dans l’encadré.

Même si tous les États ont rejoint l'appel initial en janvier 2016, il y avait une division au sein de l'UE sur l'applicabilité de l'accord aux produits du Sahara Occidental. Suède et Pays-Bas ont été les plus francs, déclarant qu'aucun produit du Sahara Occidental ne peut être introduit comme marocain dans l'UE.

En juin 2012, WSRW a détaillé comment les produits de l'agro-industrie au Sahara Occidental occupé finissent dans les paniers des clients de l'UE qui l’ignorent. Les produits poussent dans les plantations appartenant au roi du Maroc ou des conglomérats franco-marocains. La recherche de WSRW démontre également que l'agro-industrie sur le territoire a particulièrement explosé après 2005 - l'année où le Conseil a chargé la Commission de négocier une plus grande libéralisation de l'agriculture et de la pêche avec le Maroc.

Le Polisario a une autre affaire pendante devant le Tribunal de l'UE, appelant à l'annulation de l'accord de partenariat de pêche UE-Maroc sur le territoire du Sahara Occidental. La Cour devrait entamer une procédure dans les prochains mois.

    

Haut de page
Actualités:

25.04 - 2017 / 24.04 - 2017Nouveau rapport : le commerce mondial des phosphates du Sahara occupé
24.04 - 2017 / 24.04 - 2017Vigeo Eiris affirme que le consentement sahraoui n'est pas nécessaire
24.04 - 2017 / 24.04 - 2017L'étude pétrolière Kosmos/Cairn dans les eaux occupées est terminée
12.04 - 2017 / 12.04 - 2017Agrium cherche d'autres sources que le Sahara Occidental
12.04 - 2017 / 12.04 - 2017Immolation d'un capitaine marocain à Dakhla
07.04 - 2017 / 07.04 - 2017FMC Corp confirme son abandon des phosphates du Sahara Occidental
29.03 - 2017 / 29.03 - 2017L'approvisionnement de Kosmos Energy au Sahara Occidental occupé
29.03 - 2017 / 29.03 - 2017Des jeunes Sahraouis chômeurs détournent un bus OCP
24.03 - 2017 / 24.03 - 2017Le P comme Politique marocaine en Afrique
24.03 - 2017 / 24.03 - 2017Lourdes études sismiques Kosmos au large du Sahara Occidental occupé
23.03 - 2017 / 23.03 - 2017L'UA au Maroc : pas d'accords sur les ressources du Sahara Occidental
20.03 - 2017 / 20.03 - 2017Le gouvernement français dilue la conclusion de la Cour de justice
18.03 - 2017 / 18.03 - 2017L'Espagne : l'accord UE-Maroc ne concerne pas les produits du Sahara
17.03 - 2017 / 17.03 - 2017Nouvelle infrastructure énergétique controversée bientôt  au Sahara
16.03 - 2017 / 16.03 - 2017Nouvelle publication sur l'Union Européenne et le Sahara Occidental
10.03 - 2017 / 10.03 - 2017 Maroc en faveur des métaux toxiques dans l'agriculture européenne
08.03 - 2017 / 08.03 - 2017Le Parlement basque aux Cies : restez à l'écart du Sahara Occidental
03.03 - 2017 / 03.03 - 2017Le choc Vigeo Eiris : de l'éthique à l'occupation
15.02 - 2017 / 15.02 - 2017Glencore accélère la recherche pétrolière offshore du Sahara occupé
14.02 - 2017 / 14.02 - 2017Vigeo Eiris silencieux sur son approche marocaine du Sahara Occidental
13.02 - 2017 / 13.02 - 2017Siemens esquive les questions sur le consentement sahraoui
10.02 - 2017 / 10.02 - 2017Cette cargaison du Sahara Occidental occupé arrive en France
09.02 - 2017 / 09.02 - 2017La Cie danoise arrête les importations de sel du Sahara Occidental
02.02 - 2017 / 02.02 - 2017UE : il faut éviter les importations énergétiques du Sahara Occidental
25.01 - 2017 / 25.01 - 2017Le Key Bay a déchargé toute sa cargaison à Fécamp, France
24.01 - 2017 / 24.01 - 2017Voila le Key Bay dans le port de Fécamp
23.01 - 2017 / 23.01 - 2017Pourquoi l'importation du Key Bay n'est pas conforme au droit UE
22.01 - 2017 / 22.01 - 2017Le Key Bay est au large du port de Fécamp
18.01 - 2017 / 18.01 - 2017Key Bay arrive en France alors que les plaintes tombent
14.01 - 2017 / 14.01 - 2017Le Key Bay à l'horizon de Las Palmas




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi