Ces députés bloquent un débat au PE sur le commerce illégal du Sahara
ep_vote.jpg

Une proposition visant à annuler les pressions de l'ALDE pour supprimer du programme du Parlement européen un débat sur le commerce du Sahara Occidental a été contrée à un poil près. Voila les 153 parlementaires qui ont empêché la tenue d'un débat public sur la question de l'extension du commerce UE-Maroc au Sahara Occidental occupé.
Mis à jour le: 15.01 - 2019 16:53Imprimez cette page    
Le 14 janvier 2019 au matin, le UE Observer a indiqué que le groupe libéral ALDE, avec le soutien du PPE de centre droit, du parti conservateur ECR et de certaines factions d'extrême droite, ont éliminé le débat sur l'inclusion du Sahara Occidental occupé dans l’accord commercial UE-Maroc de l’ordre du jour de la session plénière du Parlement européen de cette semaine.

Le Parlement se prononcera sur le mécanisme commercial sur le Sahara Occidental ce mercredi 16 janvier 2019. Les différents groupes politiques avaient convenus de tenir un débat public sur ce sujet controversé lundi 14 janvier. Mais le point a été retiré de l'ordre du jour à la suite d'une motion présentée jeudi 10 janvier par le président de l'ADLE, Guy Verhofstadt, - avec le soutien des groupes susmentionnés.

Une proposition du groupe Verts/ALE d'introduire à nouveau le débat à l'ordre du jour a été rejetée le 14 janvier par une majorité de 153 voix contre 143, avec 18 abstentions.

Les 153 députés qui ont refusé de discuter du commerce que la CJCE a déjà jugé illégal, et qui ont préféré montrer leur loyauté envers un pays tiers autocratique qui occupe militairement un autre pays, sont répertoriés ci-dessous ou peuvent être trouvés ici.

La décision de ne pas divulguer au grand public cette question très controversée fait suite à un scandale qui a conduit la députée européenne du Parlement, la libérale française Patricia Lalonde, à démissionner de son poste de rapporteure suite aux révélations de son appartenance au conseil d'administration d'un groupe de pression travaillant pour le Maroc. Lalonde a été remplacée par la libérale néerlandaise Marietje Schaake, dont le nom est désormais associé à un rapport biaisé rédigé par son prédécesseur.

Il est intéressant de noter que Patricia Lalonde a voté contre un débat en séance plénière, tandis que Schaake a voté pour, ce qui illustre bien la division du groupe ALDE sur cette question (14 pour et 11 contre le débat). À noter aussi l'absence de Guy Verhofstadt, qui avait proposé la suppression du débat de l'ordre du jour. Le groupe S&D semble également divisé, tous les Français (à l'exception de Gilles Pargneaux) et les Italiens ont opté pour un débat. La présidente de l'intergroupe pour le Sahara Occidental, Jytte Guteland, était absente lors du vote.

"Faut-il respecter l'état de droit ? Les décisions de la Cour de justice sont-elles pertinentes ? Quels signaux un accord pour le Sahara Occidental occupé va-t-il envoyer à d'autres puissances occupantes dans le voisinage de l'UE ? En quoi cet accord affectera-t-il négativement le processus de paix des Nations Unies ? Pourquoi voter sur un rapport rédigé par un rapporteur qui a dû démissionner en raison de son statut de membre actif d'un groupe de pression travaillant pour le Maroc ? Pourquoi l'UE devrait-elle dépenser des millions de dollars en procès pour défendre des accords illégaux ? Aucun de ces aspects ne sera discuté", a déclaré Sara Eyckmans de Western Sahara Resource Watch.

"Le plus cynique est que ces 153 eurodéputés se moquent très probablement que la Cour de justice, dans quelques années, va estimer que cet accord est lui aussi contraire au droit de l'Union. Si les eurodéputés veulent gaspiller l'argent des contribuables dans des affaires juridiques, ils devraient au moins avoir le courage d'expliquer pourquoi au public européen", a déclaré Eyckmans.

EN FAVEUR D'UN DÉBAT PUBLIC SUR LE COMMERCE AVEC LE MAROC POUR LE SAHARA OCCIDENTAL OCCUPÉ
- ALDE: Bilbao Barandica, Federley, Gerbrandy, Meissner, van Miltenburg, Mlinar, Pagazaurtundúa Ruiz, Petersen, Schaake, Selimovic, Torvalds, Tremosa i Balcells, Vautmans, Wikström
- ECR: Marias
- EFDD: Castaldo, Corrao, Zullo
- ENF: Annemans, Elissen, de Graaff, Kappel, Obermayr, Vilimsky, Zijlstra
- GUE/NGL: Carthy, Chountis, Ferreira, Forenza, Hadjigeorgiou, Händel, Hazekamp, Kyllönen, Le Hyaric, López Bermejo, Matias, Michels, Mineur, Papadimoulis, Pimenta Lopes, Sánchez Caldentey, Scholz, Senra Rodríguez, Spinelli, Sylikiotis, Vergiat, Viegas
- NI: Papadakis Konstantinos, Voigt
- S&D: Andrieu, Arena, Balas, Beňová, Bonafè, Bresso, Briano, Caputo, Cofferati, Danti, De Monte, Detjen, Fleckens
tein, Freund, Gabelic, Gebhardt, Geringer de Oedenberg, Gierek, Gomes, Grammatikakis, Graswander-Hainz, Guillaume, Hedh, Howarth, Jaakonsaari, Jongerius, Kammerevert, Kaufmann, Keller Jan, Kirton-Darling, Kofod, Kohn, Köster, Kyrkos, Lange, Lietz, Ludvigsson, Łybacka, Mamikins, Maňka, Martin Edouard, Molnár, Neuser, Niedermüller, Panzeri, Papadakis Demetris, Paşcu, Poc, Post, Preuß, Regner, Rodrigues Maria João, Rodust, Rozière, Schaldemose, Schlein, Serrão Santos, Simon Peter, Sippel, Țapardel, Tarabella, Thomas, Ulvskog, Van Brempt, Ward, Weidenholzer, Westphal, Wölken, Zanonato, Zemke, Zorrinho
- Verts/ALE: Buchner, Cramer, Dalunde, Delli, Durand, Engström, Franz, Harms, Hautala, Jávor, Lamberts, Lochbihler, Marcellesi, Reda, Reimon, Reintke, Scott Cato, Solé, Staes, Taylor, Terricabras, Vana, Waitz


CONTRE D'UN DÉBAT PUBLIC SUR LE COMMERCE AVEC LE MAROC POUR LE SAHARA OCCIDENTAL OCCUPÉ
- ALDE: Arthuis, Deprez, Griesbeck, Ježek, Lalonde, Michel, Ries, Riquet, Rochefort, Telička, Wierinck
- ECR: Czesak, Dalton, Dohrmann, Gericke, Gosiewska, Halla-aho, Henkel, Jurek, Kölmel, Krasnodębski, Krupa, Kuźmiuk, Nicholson, Ożóg, Piecha, Starbatty, Stevens, Tošenovský, Trebesius, Van Bossuyt, Wiśniewska
- EFDD: Aker, Arnott, D'Ornano, Iwaszkiewicz, O'Flynn, Pedicini, Valli
- ENF: Bizzotto, Borghezio, Boutonnet, Loiseau, Schaffhauser, Scottà, Troszczynski, Zanni
- GUE/NGL: Kohlíček, Konečná, Maštálka
- NI: Dodds, Epitideios, Fountoulis, Synadinos, Woolfe
- PPE: Ayuso, Bach, Belet, Bendtsen, Bocskor, Bogovič, Boni, van de Camp, Caspary, Christoforou, Collin-Langen, Danjean, Deli, Deß, Erdős, Ferber, Fisas Ayxelà, Florenz, Gahler, Gál, Gambús, Gehrold, Gieseke, Gräßle, Grossetête, Grzyb, Herranz García, Hölvényi, Jahr, Kefalogiannis, Kelam, Kelly, Koch, Kozłowska-Rajewicz, Kudrycka, Kukan, de Lange, Lavrilleux, Lenaers, Lewandowski, Lins, López-Istúriz White, Mandl, Marinescu, Matera, Mato, Millán Mon, Monteiro de Aguiar, Morin-Chartier, Mureşan, Niebler, Niedermayer, Olbrycht, Peterle, Pitera, Preda, Proust, Radtke, Ribeiro, Rübig, Salafranca Sánchez-Neyra, Salini, Sander, Schmidt, Schöpflin, Schreijer-Pierik, Schwab, Siekierski, Sógor, Šojdrová, Sonik, Štětina, Stolojan, Šulin, Svoboda, Szájer, Thun und Hohenstein, Tomc, Ungureanu, Vandenkendelaere, Verheyen, Virkkunen, Voss, Wałęsa, Winkler Iuliu, Zdrojewski, Zver, Zwiefka
- S&D: Aguilera García, Blanco López, Cabezón Ruiz, Ertug, Fernández, Frunzulică, Gardiazabal Rubial, Pargneaux, Pavel, Popa

ABSTENTION
- ALDE: Charanzová, Dlabajová, in 't Veld
- EFDD: Agnew, Bullock, Carver, Gill Nathan, Parker
- ENF: Żółtek
- NI: Gollnisch, Sośnierz
- PPE: Coelho, Faria, Leontini, Rolin
- S&D: Liberadzki, Nica, Zoană



Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

31.05 - 2020 / 31.05 - 2020La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Un accord de pêche controversé entre la Russie et le Maroc à l'horizon
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Le géant autrichien dit non au commerce avec le Sahara Occidental
14.05 - 2020 / 14.05 - 2020L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
11.05 - 2020 / 11.05 - 2020HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé
10.05 - 2020 / 10.05 - 2020Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Le service du Bundestag analyse la politique marocaine de colonisation
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit
04.05 - 2020 / 04.05 - 2020Premier bilan des importations de gaz au Sahara Occidental occupé
18.04 - 2020 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Des consultants en énergie du Portugal cancres en géographie
13.04 - 2020 / 30.03 - 2020L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Qu'est-ce que Continental négocie avec l'OCP ?
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020La Commission de l'UE recule sur l'étiquetage des produits du Sahara
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Des organisations allemandes condamnent le convoyeur de Continental
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Le Parlement européen prêt à atterrir à l'aveuglette
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Brexit GB risque de copier les erreurs de l'UE sur le Sahara
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Polisario en justice contre le fonds de pension Kiwi
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Pourquoi cette déclaration de l'UE continue à disparaître ?
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Confirmation: les produits du Sahara Occidental à étiqueter comme tels
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Retournement spectaculaire de la CE sur l'étiquetage du Sahara
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Appel d'offres du Maroc pour du solaire en territoire occupé
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020AG Siemens : toujours pas de réponses sur le Sahara Occidental
09.02 - 2020 / 09.02 - 2020CE : les produits du Sahara Occidental sont à étiqueter comme tels
26.01 - 2020 / 26.01 - 2020Des États demandent à l'Espagne de respecter les droits des Sahraouis
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Continental négocie le renouvellement du contrat avec l'OCP
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Fugro est de retour au Sahara Occidental occupé




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi