Le statut du bloc pétrolier San Leon encore indéterminé
Article image
Le bloc pétrolier nommé "Tarfaya Onshore", à cheval sur la frontière entre le Maroc et le territoire occupé du Sahara Occidental, est encore en suspens, selon une carte pétrolière récemment publiée.
Publié 15 novembre 2016


Une carte interactive des permis pétroliers marocains, sur le site de l’agence pétrolière marocaine l’ONHYM a été mise à jour pour la première fois depuis juin 2015.

La carte, datée du 13 octobre 2016, révèle que le statut du bloc appelé Tarfaya Onshore est toujours indéterminé.

onhym_15.11.2016_350.jpgWSRW a écrit le 31 Juillet de cette année que le statut du bloc Tarfaya Onshore était encore en suspens. Depuis 2008, la compagnie irlandaise San Leon Energy a un intérêt particulier dans ce bloc partiellement situé au Sahara Occidental occupé et au Maroc. Depuis septembre 2014, San Leon exploite le bloc avec une participation de 75%.

En 2015 San Leon a réalisé la première opération de forage onshore de l'histoire de l'occupation du Sahara Occidental. En octobre 2015, des milliers de réfugiés ont protesté contre les opérations de la compagnie sur ce bloc.

Les raisons du non renouvellement par San Leon de sa licence Tarfaya Onshore ne sont pas claires. Comme WSRW l’a auparavant rapporté, San Leon a été retardé dans ses opérations sur les deux blocs pour lesquels le gouvernement marocain lui a accordé une licence. Le deuxième bloc est le bloc Zag, entièrement situé au Sahara Occidental.

L'exploration pétrolière au Sahara Occidental viole le droit international si elle n’est pas expressément souhaitée par le peuple du territoire, selon l'ONU. San Leon a dit très clairement avoir choisi d’être aux côtés du gouvernement marocain dans le conflit. La compagnie a été exclue par plusieurs investisseurs internationaux.

Sur son site Web San Leon prétend toujours opérer sur le bloc Tarfaya onshore.



Actualités

Un nouveau joueur en terrain miné au Sahara Occidental

Des changements pourraient bientôt se produire dans la propriété d'un bloc pétrolier controversé au Sahara Occidental occupé. Nouvel acteur la compagnie canadienne Wolverine Energy and Infrastructure.

04 décembre 2018

Un groupe irlandais lance une plainte auprès de l'OCDE contre San Leon

L'organisation irlandaise GLAN a déposé aujourd'hui une plainte contre le groupe pétrolier irlandais / britannique San Leon Energy pour violation des principes directeurs de l'OCDE pour les entreprises multinationales.
 

24 octobre 2018

La chine intéressée par la recherche pétrolière au Sahara Occidental ?

La société chinoise privée China Great United Petroleum (Holding) Limited pourrait bientôt s’approprier des droits controversés à l'exploration pétrolière sur la terre du Sahara Occidental occupé.
03 juillet 2017

San Leon en pause au Sahara occidental occupé pour cause de sécurité

Le travail de la compagnie pétrolière britanico-irlandaise, San Leon Energy, au Sahara occidental occupé est retardé, et la société déclare au gouvernement marocain que cela est dû à la "situation de sécurité régionale".
26 avril 2017