Encore d'autres éléments Siemens en route pour le Sahara Occidental
610d802fd4ab3_Bilbao_20.07

WSRW a reçu des images d'équipements sanglés dans la cale d'un navire qui fait route de Bilbao vers le Sahara Occidental occupé.

23 juillet 2021

Western Sahara Resource Watch (WSRW) a reçu des images de l'équipement qui a été chargé dans la cale du cargo Johannes, juste avant son départ de Bilbao - Espagne, le 21 juillet. La cargaison serait en route vers le Sahara Occidental où elle sera utilisée pour un important projet de champ d'éolienne dans le cadre d'un contrat avec la puissance occupante du territoire, le Maroc.

Les photos montrent qu'au moins deux « étages » de la soute sont remplis d'environ 20 gros éléments, chacun de la taille d'une voiture. L'équipement se compose de différentes parties clés pour les éoliennes. Johannes est arrivé à Bilbao le 18 juillet pour prendre la cargaison.

D'après ce que comprend Western Sahara Resource Watch, le navire est maintenant en route pour Tanger au Maroc pour charger des pales d'éolienne fabriquée dans l'usine locale de Siemens Gamesa. Il continuera ensuite vers El Aaiún dans le territoire occupé.

Il s'agit du troisième voyage que le Johannes entreprend avec des composants pour le même parc éolien Siemens Energy/Enel au cours du mois dernier. En juin/juillet 2021, le même navire a apporté deux cargaisons de mâts, depuis Motril - sud de l'Espagne vers El Aaiun.

L'envoi de cette caraison controversée est parallèle de deux ou trois autres cargaisons connexes, tous à bord de la même flotte battant pavillon néerlandais de la compagnie maritime allemande Briese Schiffahrts :

  • Le cargo Aramis se dirige vers El Aaiún après avoir chargé des mâts à Motril. C'est le deuxième voyage de l'Aramis avec d'une telle cargaison. WSRW a documenté le premier voyage du navire le 8 juillet. L'Aramis est parti tard dans la soirée du 20 juillet et devrait arriver à El Aaiún le 24 juillet. Les mouvements du navire peuvent être par exemple suivis sur Marinetraffic.
  • Le cargo Breb Countess est arrivé au port de Dakhla le 5 juillet après avoir récupéré sa cargaison à Iskenderun, en Turquie. Il a probablement récemment débarqué une partie de la cargaison lors d'un séjour au port de Dakhla, son tirant d'eau étant passé de 6,8 à 6,5 mètres. Le navire attend maintenant, ancré, en rade de la péninsule de Dakhla.
  • WSRW n'est pas encore certain de l'existence d'une connexion avec le Sahara Occidental, mais le cargo Treville (OMI 9815331) a quitté le port de Motril le 18 juillet, en direction d'Iskenderun, en Turquie. Les ports de Motril et Iskenderun ont exporté des éléments pour le projet d'énergie Siemens Gamesa au cours des dernières semaines.


Au total, WSRW a maintenant repéré potentiellement six transports de composants d'éoliennes pour le territoire occupé depuis fin juin 2021.

En septembre 2020, Siemens Gamesa a annoncé avoir reçu une nouvelle commande massive couvrant "la fourniture, le transport, l'installation, la mise en service et les tests de 87 unités de l'éolienne SG 3.4-132 et un contrat de service de 5 ans" pour ce que la compagnie indique être le "parc éolien de Boujdour, situé au sud du Maroc".

Le Maroc occupe illégalement la plus grande partie du Sahara Occidental depuis 1975 et installe des infrastructures énergétiques sur le territoire, en violation du droit international.

Breb Countess (IMO 9421166) remains anchored right outside of Dakhla port as of 20 July 2021. 
Actualités

Nouvelle cargaison sale attendue de Bilbao

Pour la deuxième fois en deux semaines, une cargaison de produits éoliens pourrait être exporté de Bilbao au Sahara Occidental.

08 août 2021

L'énergie éolienne marocaine au Sahara Occidental occupé passerait 40%

D'autres fermes éoliennes sont prévues au Sahara Occidental occupé, et toutes sont dans le portefeuille de la compagnie du monarque marocain NAREVA.
03 novembre 2017

Le peuple que Siemens refuse d'entendre

Le 6 novembre 2016, des réfugiés du Sahara Occidental ont organisé une manifestation contre les compagnies d'énergie Siemens et Enel. Les deux entreprises refusent de suivre les recommandations des Nations unies visant à obtenir le consentement sahraoui à la construction d’éoliennes pour le Maroc sur les territoires occupés.
08 novembre 2016

Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

02 novembre 2016