Nouvelle cargaison sale attendue de Bilbao
610d7c86a62bc_Bilbao_20.07

Pour la deuxième fois en deux semaines, une cargaison de produits éoliens pourrait être exporté de Bilbao au Sahara Occidental.

08 août 2021

La photo ci-dessus montre le Johannes chargeant une cargaison à Bilbao en juillet. La semaine prochaine, un événement similaire pourrait se reproduire.

Encore une fois, le cargo Johannes revient au port de Bilbao, en Espagne, très probablement pour charger des éléments destinés à la construction par Siemens Gamesa d'un parc éolien controversé au Sahara Occidental occupé. Le navire devrait arriver au port basque dans la matinée du 11 août 2021.

À lire ici en quoi les projets d'énergie renouvelable du Maroc sur les terres occupées sont controversés.

Western Sahara Resource Watch (WSRW) a déjà pointé la première cargaison transportée par le même navire de Bilbao à El Aaiún, au Sahara Occidental, le 21 juillet 2021. La cale du navire était à l'époque pleine d'éléments clés pour éoliennes. Comme WSRW s'y attendait, au cours de ce transport, le Johannes a fait escale à Tanger, où il a chargé des pales, avant de continuer vers El Aaiún, où il est arrivé le 4 août. Le 5 août, il est reparti pour Bilbao.

Au total, WSRW a maintenant repéré au moins sept cargaisons de composants d'éoliennes arrivé dans le territoire occupé depuis fin juin 2021.

  • Le Johannes transportant des équipements de Motril, Espagne, arrivé à El Aaiún le 29 juin, a déchargé, est reparti pour Motril le 2 juillet.
  • Le Breb Countess venant d'Iskenderun, Turquie, arrivé à Dakhla le 5 juillet, a déchargé, est parti le 9 juillet pour la rade de Dakhla. Le 4 août 2021, le Breb Countess a regagné le quai de Dakhla depuis la rade pour 2 jours. Le navire est retourné en rade de Dakhla le 6 aout.
  • Le Johannes parti de Motril, Espagne, arrivé à El Aaiún le 10 juillet, a débarqué, parti le 13 juillet pour Bilbao, arrivé le 18 juillet.
  • Le Aramis parti de Motril, Espagne, arrivé à El Aaiún le 13 juillet, a déchargé, parti le 15 juillet pour Motril, arrivé le 18 juillet.
  • Le Johannes est parti de Bilbao, en Espagne le 21 juillet, a récupéré des pales à Tanger, pour arriver à El Aaiún le 4 août.
  • Le Aramis est parti de Motril, Espagne, arrivé à El Aaiún le 24 juillet, a déchargé, départ le 29 juillet pour Motril arrivé le 3 août (via Las Palmas)

Les trois navires Johannes (IMO 9815343), Aramis, (IMO 9815529) et Breb Countess (IMO 9421166) font tous partie de la flotte de la compagnie allemande Briese Schiffahrt.

Au cours des dernières semaines, WSRW a d'autre part détecté deux autres navires qui pourraient également être connectés à l'approvisionnement du parc éolien controversé de Boujdour. Cela n'est pas confirmé.

Les projets énergétiques du Maroc dans le territoire occupé n'ont pas recueilli le consentement du peuple du Sahara Occidental, et sont en violation du droit international humanitaire.

Actualités

Rapport : le Maroc utilise l'énergie verte pour embellir son occupation

D'ici 2030, la moitié de l'énergie d'origine éolienne produite par le Maroc pourrait l'être illégalement au Sahara Occidental occupé. Pourtant, le Maroc se présente comme le meilleur de la classe sur la transition énergétique.

06 octobre 2021

L'énergie éolienne marocaine au Sahara Occidental occupé passerait 40%

D'autres fermes éoliennes sont prévues au Sahara Occidental occupé, et toutes sont dans le portefeuille de la compagnie du monarque marocain NAREVA.
03 novembre 2017

Le peuple que Siemens refuse d'entendre

Le 6 novembre 2016, des réfugiés du Sahara Occidental ont organisé une manifestation contre les compagnies d'énergie Siemens et Enel. Les deux entreprises refusent de suivre les recommandations des Nations unies visant à obtenir le consentement sahraoui à la construction d’éoliennes pour le Maroc sur les territoires occupés.
08 novembre 2016

Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

02 novembre 2016