Nouvelle probable cargaison pour Incitec Pivot
632b4f6c4726f_ipl_agm_2009b

L'Australie devrait recevoir sa première cargaison controversée de phosphate du Sahara Occidental occupé, 6 ans après.

23 septembre 2022

Photo ci-dessus : Manifestation devant l'AGA d'Incitec Pivot en 2009, à une époque où l'entreprise importait à grande échelle du Sahara Occidental occupé.

Le navire Clipper Isadora (Omi 9883091) battant pavillon panaméen traverse actuellement l'océan Indien en direction du port de Geelong, en Australie. On estime que le navire arrivera le 15 octobre 2022 avec une cargaison de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé. Il s'agit, en six ans, de la première cargaison de minerai transportée du Sahara Occidental vers Australie.

Le port de Geelong abrite une usine de production d'engrais appartenant à la société australienne d'engrais Incitec Pivot Ltd (IPL). C'est pour cette usine particulière qu'IPL a importé le minerai de la zone de conflit pendant des décennies, jusqu'à une dernière cargaison reçue en décembre 2016. IPL était la dernière des trois sociétés australiennes d'engrais à importer le produit litigieux, et il semblait que la société avait mis fin à sa pratique controversée.

La cargaison actuellement en route pour Geelong provient de la mine de Bou Craa au Sahara Occidental et est exportée par la compagnie nationale marocaine de phosphate OCP. Le Maroc n'a pas le droit d'exporter les phosphates du territoire qu'il maintient sous occupation. Le navire a chargé sa cargaison lors de son séjour dans le port d'El Aaiún du 28 août au soir du 5 septembre.

Le 20 septembre, Western Sahara Resource Watch (WSRW) a écrit à Incitec Pivot concernant le Clipper Isadora, et n'a reçu aucune réponse.

L'indication de Geelong comme port d'arrivée a été signalée par le navire après sa traversée du canal de Suez le 17 septembre. Les mouvements du navire peuvent être suivis en direct sur le site Marinetraffic

En 2019, trois ans après la dernière cargaison observée à destination d'Incitec Pivot, WSRW a demandé à l'entreprise si elle publierait une déclaration selon laquelle elle ne reprendrait pas les importations de phosphate du Sahara Occidental à l'avenir. Aucune réponse n'a été reçue.

En raison de l'historique des importations d'IPL dans le port de Geelong, du manque de clarté de la société quant à sa politique au Sahara Occidental et de l'absence de réponse d'IPL sur l'affaire actuelle Clipper Isadora, WSRW considère qu'il est probable que la cargaison à bord le navire est destiné à l'IPL.

L'itinéraire via Suez est une première. Toutes les cargaisons que WSRW a suivies du Sahara Occidental vers l'Australie dans le passé naviguaient via le Cap de Bonne-Espérance en Afrique du Sud. En 2017, le navire NM Cherry Blossom a été arrêté à Port Elizabeth, en Afrique du Sud, en transit vers la Nouvelle-Zélande et la Haute Cour sud-africaine a statué que la cargaison avait été volée et exportée illégalement. Aucune cargaison de phosphate n'a emprunté cette route depuis.

Au cours de la dernière décennie, Incitec Pivot a été exclu par de nombreux actionnaires importants en raison de ses achats dans le territoire occupé. Cependant, après sa cessation apparente des importations à partir de 2016, son action a de nouveau été acceptée. Si Incitec Pivot reprend les importations de minerai de phosphate depuis le territoire, c'est la seule société cotée en bourse au monde à le faire.

En raison du manque de garanties de l'entreprise et de son absence de réponse aux questions de WSRW, l'entreprise est restée en "liste d'observation" dans la série de rapports WSRW P pour Pillage, sur le commerce du phosphate depuis le territoire.

“C'est décevant qu'une entreprise australienne et des agriculteurs australiens participent à nouveau au financement de l'occupation violente du Sahara Occidental. Si Incitec Pivot reprend les importations depuis le territoire, nous pensons que les investisseurs responsables ne peuvent plus inclure les actions IPL dans leurs portefeuilles. Les investisseurs doivent recevoir la garantie que la politique d'approvisionnement et de chaîne d'approvisionnement d'IPL empêcherait l'importation même occasionnelle de minerai dephosphate de la mine de Bou Craa au Sahara Occidental”, a déclaré Cate Lewis de WSRW en Australie.

WSRW appelle les investisseurs à faire pression sur Incitec Pivot sur trois points :

  • Savoir si la cargaison à bord du Clipper Isadora est bien destinée à IPL.
  • S'assurer qu'aucun contrat d'approvisionnement important n'a été signé par IPL avec OCP pour le minerai de phosphate provenant du territoire illégalement occupé.
  • S'assurer que l'entreprise a une politique de chaîne d'approvisionnement qui garantit que les droits de l'homme sont respectés et qu'aucun commerce en provenance du Sahara Occidental n'aura lieu sans le consentement explicite du peuple du Sahara Occidental, comme statué par la Cour de justice de l'UE - à savoir que ce consentement doit être obtenu par l'intermédiaire de son représentant à l'ONU.

Le Clipper Isadora peut normalement transporter jusqu'à 60 000 tonnes de fret. Cependant, le navire semble n'avoir signalé qu'un changement de tirant d'eau de deux mètres après le chargement à El Aaiún. Comme le navire a un tirant d'eau maximal de plus de six mètres, il est probable qu'il n'emporte qu'environ la moitié de sa capacité maximale.

WSRW le 20 septembre 2022 a écrit à la société japonaise qui est l'opérateur, le gestionnaire et le groupe propriétaire du navire, Dear Nissen Kaiun Co.Ltd, mais n'a pas reçu de réponse. WSRW a également écrit le 20 septembre au PDG de Geelong Port.

Incidemment, il y a quatre mois le Clipper Isadora a fait escale pour la dernière fois au port de Geelong. Du 21 au 24 mai 2022, il a été amarré à Geelong (Lascelles Wharf, Berth No 1 South) après avoir visité Portland. Les deux ports australiens sont des sites d'usines IPL.

Puisque vous êtes là....
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais. Nous travaillons de manière totalement indépendante et dans une large mesure bénévolement. Notre travail demande du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous pensons que c'est important - et nous espérons que vous aussi. Nous recherchons davantage de donateurs mensuels pour soutenir notre travail. Si vous donnez 3 €, 5 €, 8 € par mois… ou ce que vous pouvez – l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Vous pouvez rapidement établir un don mensuel à WSRW en suivant ce lien.

Actualités

Des réfugiés contre Incitec Pivot pour son achat de minerai pillé

Un groupe de réfugiés sahraouis a manifesté hier contre la société australienne Incitec Pivot. L'entreprise a acheté au gouvernement d'occupation une cargaison de minerais de phosphate provenant d'une mine située sur leurs terres, une zone en conflit.

13 octobre 2022

Incitec confirme son achat d'une cargaison de minerais sahraouis

La société australienne Incitec Pivot a confirmé être l'acquéreur d'une cargaison de minerai de phosphate du Sahara Occidental que le gouvernement marocain a exporté illégalement hors du territoire occupé.

27 septembre 2022

Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara

Les exportations de minerais de phosphate du Sahara Occidental occupé n'ont jamais été aussi faibles qu'en 2019. Cela est révélé dans le nouveau rapport WSRW P pour Pillage, publié aujourd'hui, 24 février 2020.

24 février 2020

Nouveau rapport sur l'industrie du phosphate du Sahara Occidental

En 2018, le Maroc a expédié 1,93 million de tonnes de phosphate du Sahara Occidental occupé, d'une valeur estimée à 164 millions de dollars. Trouvez dans le rapport tout ce que vous devez savoir sur les volumes, les valeurs, les navires et les clients.

08 avril 2019