Une compagnie allemande renvoie la responsabilité vers le client
62568d9c3d9f2_PhosphateConveyor_Lorz

La compagnie allemande ifm a déclaré hier sur Twitter qu'elle ne peut pas toujours savoir où ses produits finissent par être utilisés. Nous les avons trouvés au Sahara Occidental.

14 avril 2022

Photo : Le tapis convoyeur qui transporte le minerai de phosphate depuis la mine jusqu'au port de El Aaiun est le plus long tapis convoyeur au monde. Photo @ElliLorz

Ifm mentionné ici dans la description du brevet 2018 du tapis convoyeur de Bou Craa.

Western Sahara Resource Watch (WSRW) a trouvé une référence à des équipements ifm utilisés dans le tapis convoyeur de Bou Craa dans une revendication de brevet de 2018 [ou télécharger].

La demande de brevet a été déposée par une filiale de la compagnie nationale marocaine de phosphate, l'OCP SA. Le tapis convoyeur très controversé permet au Maroc de transporter les minerais de phosphate de la zone de son exploitation minière illégale vers la côte d'où ils sont expédiés à des clients à l'étranger pour la production d'engrais.

WSRW mentionne l'équipement ifm - et nos courriers à l'entreprise (sans réponse) - dans le rapport P pour Pillage qui a été publié la semaine dernière.

Alors que le courrier à l'entreprise n'a jamais reçu de réponse, l'entreprise allemande a publié hier 13 avril trois tweets à ce sujet.

La société déclare qu'elle n'a aucun contrôle sur l'endroit où son client a utilisé l'équipement qu'elle a fourni.

“L'affirmation selon laquelle nous sommes impliqués dans l'entretien d'un tapis convoyeur au Sahara Occidental n'est pas vraie. Nous ne sommes impliqués dans aucune entreprise qui exploite un tapis convoyeur là-bas, et nous n'en maintenons pas non plus", a écrit la compagnie.

"Bien sûr, dans de nombreux cas, nous ne savons pas exactement où nos clients utilisent les produits ifm qu'ils ont achetés. En aucun cas, une livraison de produits ne peut être considérée comme l'exploitation ou la maintenance d'une machine ou d'un système de nos clients", lit-on dans un autre tweet.

"Dans ce contexte, nous nous référons à notre philosophie d'entreprise, qui a été publiée en 1990. Il y est dit, entre autres : "ifm ne développera, fabriquera ou vendra aucun produit utilisé directement à des fins militaires ou d'armement"", est noté dans une troisième message.

Les trois déclarations sont publiées sous forme de commentaires sur un tweet de WSRW. Suite à ces déclarations, WSRW a envoyé un autre courrier à la société hier.

Le rapport P pour Pillage a reçu une large couverture internationale, notamment cette semaine dans le quotidien allemand Taz et dans le quotidien autrichien Der Standard. Ifm a été spécifiquement mentionné dans le quotidien allemand Junge Welt du 8 avril.

The P for Plunder report has received wide coverage internationally, including this week in German daily Taz, and in Austrian daily Der Standard. Ifm was mentioned specifically in the German daily Junge Welt on 8 April.

Il y a un an, la société allemande Continental AG a mis fin à une longue implication dans l'approvisionnement du même tapis convoyeur.

Actualités

Nouveau rapport : le Mexique 1er partenaire du pillage

Notre dernier rapport annuel sur le commerce du phosphate du Sahara Occidental occupé montre que le Mexique prendra bientôt le relais de l'Inde comme client le plus important du minerai de territoire en conflit.

06 avril 2022

WSRW exhorte les actionnaires à défier Continental

Le contrat controversé de Continental au Sahara Occidental occupé est proche de son expiration. S'il est renouvelé, WSRW demande aux propriétaires de porter la question lors de la prochaine Assemblée Générale.

25 juin 2020

L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental

La banque publique allemande de développement ne financera pas de projets au Sahara Occidental.
14 mai 2020

Qu'est-ce que Continental négocie avec l'OCP ?

Alors que Continental renégocie son contrat avec la société nationale marocaine de phosphate, il n'est toujours pas clair si le groupe allemand a l'intention de limiter ses opérations au Maroc ou les étendre au Sahara Occidental occupé.
 

13 avril 2020