624af8111f635_4April_horisontalfront_Eng
Nouveau rapport : le Mexique devient le premier partenaire du pillage
624af7e4e7d00_615ca1c2e0746_Frontpage_horisontal
Rapport : le Maroc utilise l'énergie verte pour embellir son occupation
624af7b5afc37_617977340b012_Devers-Oubi_cropped
La justice stoppe les accords de l'UE au Sahara Occidental occupé
624af74641408_617a636362d21_Smara_2016_3600-2250
Aidez nos recherches et nos campagnes contre le pillage du Sahara Occidental
Image

Infrastructure

Cliquez pour en lire plus
Image

Sable, sel et minéraux

Cliquez pour en lire plus
Image

Énergies renouvelables

Cliquez pour en lire plus
Image

Industrie de la pêche

Cliquez pour en lire plus

Engie avance sur les terres occupées

Trois mois après la condamnation par la société française Engie de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la société signe des accords pour commencer la construction d'un grand projet hydraulique au Sahara Occidental, en partenariat avec le gouvernement de l'occupant illégal, le Maroc.

Publié 06 juillet 2022

Rencontre d’investisseurs espagnols et marocains sur des terres occupées

Une réunion commerciale hispano-marocaine va commencer aujourd'hui au Sahara Occidental occupé. Il y a controverse.

Publié 21 juin 2022

La BERD approuve d’autres millions très douteux

La BERD va accorder 25 millions d'euros de prêts à une autre banque marocaine, pour des projets qui risquent d'être situés au Sahara Occidental occupé.

Publié 13 juin 2022

Worley confirme une étude de pipeline controversé

La société australienne confirme avoir entrepris une étude sur le pipeline qui traverserait le Sahara Occidental, quatre mois après que WSRW a contacté la compagnie à ce sujet.

Publié 23 mai 2022

HeidelbergCement défend encore ses activités sur les terres occupées

L'entreprise a défendu ses activités controversées lors de l'assemblée générale du 12 mai.

Publié 16 mai 2022

Le Maroc propose un juriste pour un organe non juridique de l'ONU

En plein différends maritimes maroco-espagnols au large du Sahara Occidental, le Maroc fait pression pour qu'un défenseur de l'occupation du Sahara Occidental siège à un important organe scientifique de l'ONU chargé des frontières maritimes continentales.

Publié 05 mai 2022