Nutrien : le nouveau géant des minerais litigieux
canada_demo_610.jpg

Une nouvelle entreprise canadienne est responsable de la moitié des achats des minerais litigieux du Sahara Occidental occupé. WSRW appelle les investisseurs à mettre immédiatement la nouvelle société sur liste noire pour violation des fondements de l'éthique.
Imprimez cette page    
Cette semaine a marqué la création officielle et définitive d'une nouvelle entreprise canadienne, Nutrien, fondée sur la fusion de deux sociétés d'engrais très controversées, Agrium et PotashCorp.

Au cours des dernières années, ces deux dernières ont été mises sur liste noire par plusieurs dizaines d'investisseurs publics et privés dans le monde entier pour leur contribution à la violation par le Maroc du droit international au Sahara Occidental. Le Maroc occupe le territoire et vend illégalement le minerai litigieux aux clients étrangers.

Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..
PotashCorp effectue des importation depuis le territoire depuis des décennies. Agrium a seulement commencé en 2013, après la signature d'un contrat d'achat à long terme avec la compagnie nationale marocaine l'OCP. Parmi les investisseurs les ayant placé en liste noire, les fonds publics de Norvège et Suède. WSRW s'attend dans les mois à venir à ce que tous les investisseurs ayant déjà mis sur liste noire l'une ou l'autre des deux compagnies appliquent automatiquement la décision d'exclusion à l'entité nouvellement fusionnée.

Western Sahara Resource Watch surveille quotidiennement les mouvements des navires sur le territoire depuis 2011. La recherche a été publiée dans des rapports annuels (publiés pour les années 2012-2013, 2014, 2015, 2016).

Selon les calculs de WSRW, au cours de la période du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2017, Agrium et PotashCorp ont pris en charge 75 des 186 navires transportant des minerais phosphatées du territoire. Ces 75 navires contenaient 4,54 millions de tonnes de minerai, sur un volume total exporté de 9,15 millions de tonnes.

Vague de désinvestissements, cause : le Sahara Occidental
tn_novigrad_610.jpg
Au cours des derniers mois, plusieurs entreprises d'investissement ont abandonné leurs parts dans des compagnies impliquées dans l'exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental occupé. Voici 21 d'entre elles.
Lire la suite
En d'autres termes, Agrium et PotashCorp représentent 49,5% du commerce total. WSRW calcule la valeur de cette période à 526 millions de dollars, sur un total d'exportations de 1 079 milliards de dollars. De loin, la nouvelle société Nutrien est le plus grand bailleur de fonds de l'occupation violente et illégale du territoire.

"Les investisseurs doivent prendre note des chiffres et du risque : de 2013 à aujourd'hui, Nutrien a versé un demi-milliard de dollars au gouvernement marocain pour des minerais non renouvelables qui n'ont jamais appartenu au Maroc. Le peuple sahraoui s'est maintenant engagé dans une démarche de recours juridique pour défendre ses droits sur ses ressources. Le demi-milliard de dollars n'a pas été versé aux propriétaires du minerai acheté - et ce n'est que depuis 2013. Le peuple sahraoui, vivant dans la pauvreté, n'est pas satisfait de l'acquisition de sa richesse par Agrium et PotashCorp par le biais du Maroc, le pays voisin qui les opprime", a déclaré Sylvia Valentin, présidente de Western Sahara Resource Watch.

"Les investisseurs doivent engager la discution avec Nutrien pour faire cesser les achats de phosphate ensanglanté, ou se dissocier de cette compagnie", a déclaré S. Valentin.

Le 21 décembre 2016, la Cour de justice de l'UE a déclaré que le Maroc ne pouvait pas signer d'accords commerciaux couvrant le Sahara Occidental, étant donné que le territoire est séparé et distinct du Maroc. Le 1er mai 2017, un navire transportant des minerais phosphatées a été arrêté en Afrique du Sud pour avoir transporté de ce minerai vers la Nouvelle-Zélande. Ce navire est encore retenu aujourd'hui, 251 jours plus tard.

Pour l'année 2017, les calculs provisoires de WSRW indiquent que Agrium et PotashCorp ont reçu au total 911 000 tonnes de phosphates sur les 1,59 millions de tonnes exportées, soit un total de 57% de la roche exportée du territoire occupé. 14 des 27 navires transportant des phosphates du Sahara Occidental en 2017 ont eu pour destination Agrium ou PotashCorp.

Le dernier navire en date est l'Ultra Saskatchewan, qui devrait arriver au port de Vancouver le 26 janvier 2018, avec 59 000 tonnes de minerai phosphaté. Le navire a quitté le Sahara Occidental occupé début décembre 2017 et se dirige vers le Cap Horn. Aucun navire n'est passé par le canal de Panama après la mise en détention à Panama d'un navire contenant une cargaison similaire le 17 mai 2017. Cette affaire n'a pas encore été finalisée. Le dernier navire pour PotashCorp est arrivé à Geismar, en Louisiane, le 23 octobre 2017.

La nécessité d'obtenir le consentement du peuple du Sahara Occidental avant de commercer avec ses ressources a également été soulignée par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies en 2015 et 2016. Des militants du Sahara Occidental ont été condamnés par un tribunal marocain à la prison à vie en 2017 pour avoir en 2010 exigé le respect de leurs droits socio-économiques. La moitié de la population du Sahara Occidental vit comme réfugié à la suite de l'occupation.

La fusion de l'entreprise a pris du temps. La première annonce a été faite en septembre 2016 et le processus a été retardé en attendant l'approbation des autorités de la concurrence de plusieurs pays. La nouvelle société donnera aux actionnaires de PotashCorp une participation de 52% et d'Agrium de 48%. Il y aura une direction combinée des deux sociétés qui auront une représentation égale au conseil d'administration.

Le PDG d'Agrium, Chuck Magro, sera le chef de la direction de Nutrien. Le PDG de PotashCorp, Jochen Tilk, sera son président exécutif.

    

Haut de page
Actualités:

24.04 - 2018 / 24.04 - 2018Nouveau rapport : le contentieux du phosphate au Sahara Occidental
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Fin de la vente aux enchères de la saisie de phosphate du Sahara
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Accord de pêche : le Polisario saisira la justice contre le Conseil UE
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018L'UE négociera l'accord de pêche avec le Maroc, Sahara inclus
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Triche sur les bailleurs de la conférence chameau au Sahara occupé
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Une étude ONU projets énergie verte du Maroc mauvaise en géographie
30.03 - 2018 / 30.03 - 2018UE et la reconnaissance
21.03 - 2018 / 21.03 - 2018La Commission européenne veut pêcher au Sahara Occidental
21.03 - 2018 / 21.03 - 2018L'OPEP considère-t-elle le Sahara Occidental comme partie du Maroc ?
10.03 - 2018 / 10.03 - 2018Kosmos Energy maintient la propagande après sa sortie du Sahara
03.03 - 2018 / 03.03 - 2018Confirmé : Innophos, client clé du phosphate de Sahara Occidental
02.03 - 2018 / 02.03 - 2018Que fait HeidelbergCement au Sahara Occidental occupé ?
01.03 - 2018 / 01.03 - 2018La compagnie maritime des Bermudes abandonne le Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018L'Afrique du Sud contre le pillage du Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018L'UE et le Maroc annoncent un partenariat de pêche durable
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Le PE condamne les pourparlers de la Commission sur le Sahara
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Le Polisario est ouvert à des négociations UE - Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Les réfugiés sahraouis célèbrent la victoire à la Cour européenne
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018La Cour de l'UE arrête l'accord de pêche UE-Maroc au Sahara Occidental
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018La Cour Sud-africaine nie au Maroc la propriété du P sahraoui
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018Les États membres de l'UE sont en désaccord sur les engrais toxiques
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018Vigeo Eiris revient sur une fausse déclaration
20.02 - 2018 / 20.02 - 2018Des eurodéputés préoccupés par le rapport à la loi de la Commission
20.02 - 2018 / 20.02 - 2018La Suède votera contre les négociations sur l'accord de pêche UE-Maroc
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Les études se poursuivent sur le bloc de Kosmos Energy
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Kosmos et Cairn se sont retirés du Sahara Occidental
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Pourquoi WSRW refuse de participer à la consultation UE sur le Sahara
05.02 - 2018 / 05.02 - 2018Condamnation unanime de la Commission UE par des groupes du Sahara
05.02 - 2018 / 05.02 - 2018L'UE fait un accord sur le Sahara qui viole le jugement de sa cour
02.02 - 2018 / 02.02 - 2018Siemens en AG ne répond pas à la question du Sahara Occidental




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi